bandeaulogosSL Session Libre est une association loi 1901. Elle est née des modifications du nom et des statuts de l’association «The skate country club Aurillacois », fondée en 1989, à Aurillac, Cantal.

L’association Session Libre est née de la rencontre entre une génération de « skateurs » cantaliens, d’un groupe important de débutants en rollers plus jeunes ainsi que de passionnés du mouvement hip hop, de musique, de photo, d’informatique… Ces acteurs se sont d’abord rassemblés autour d’un projet d’équipement à Aurillac (skatepark) ainsi que celui d’un centre de loisirs itinérants, proposant, l’été et dans la région, des initiations autour des pratiques du skateboard, du roller, du graff, de la danse hip hop… En 1990, des membres actifs achèvent des formations dans les domaines culturels, de l’animation, la recherche… (BEES roller skating, BAFA, BEATEP, DEFA, DESS sur les cultures urbaines en milieu rural, BTS arts appliqués…). Ils obtiendront ensuite leurs premières subventions pour s’équiper en matériel et lancer le festival les Sessions Volcaniques…

L’objet social de l’association, discuté chaque année lors d’un week-end de formation, est décrit dans l’article I des statuts de l’association. Ces moyens d’action sont définis dans l’article II. 

- Extrait des statuts de Session Libre :

(Assemblée générale extraordinaire du 25 novembre 2013)

1. Objet et composition de l’association

Art. I. – L’association « SESSION LIBRE », cultures urbaines, fondée en 1989, a pour objet principal : l’intégration sociale des pratiques culturelles urbaines dans le respect et la préservation de leurs valeurs et spécificités.
Sa durée est illimitée.
L’association ne poursuit aucun but lucratif.
Elle a son siège à l’Épicentre Urbain, Rue du Docteur Béraud, La Ponétie, 15000 AURILLAC.
Session Libre est une association loi 1901, à but non lucratif.

Art. 2. – La promotion, la formation, l’information, la découverte, l’animation, la mise en place de projets, d’événements et leur accompagnement autour des sports et des cultures urbaines la participation, l’implication, l’organisation d’échange, la socialisation, la prévention et l’exercice de la citoyenneté pour les pratiquants des cultures urbaines et la jeunesse en général. Les moyens d’action de l’association sont : l’organisation de séances de découverte, d’initiation et de perfectionnement autour de ces pratiques, l’organisation d’événements autour de ces cultures, la formation, l’information, le conseil concernant les cultures urbaines, la parution périodique d’un magazine, l’édition d’un site Internet (www.sessionlibre.com).

L’association met à la disposition de tous, les moyens dont elle dispose pour développer toutes activités éducatives, sociales ou récréatives liées aux sports et aux cultures urbaines…

Elle est totalement indépendante d’un quelconque parti politique, totalement autonome vis à vis de ses partenaires.

Elle s’interdit toute propagande politique ou prosélytisme religieux. Elle s’inscrit dans le cadre de la république française et défend les fondements des droits de l’homme et du citoyen.

- Bureau 2016 :

Président : Jéröme Roques, Ytrac, informaticien.
Vices-Présidents : Marie Thomas, Saint-Mamet, professeure – Fabien Roudeix, Aurillac, banquier.
Secrétaire : Julien Lampre, Clermont-Ferrand, étudiant.
Trésorier : Vincent Lipowicz, Aurillac, artisan.

Le Conseil d’Administration est composé de 19 personnes.

- Employés :

Chef de Projet Session Libre : Pierre Mercier
Animateur Socioculturel : Edouard Lassus